Quand on commence à parler allaitement, la question de la confusion sein/tétine est abordée. En effet, si le bébé passe du sein au biberon, il perdra rapidement le mécanisme de succion et ne le retrouvera pas, ce qui compromettra l’allaitement maternel. Peu de femmes le savent mais en cas de problème à la naissance ou lors des tétées, il est possible de commencer ou de poursuivre l’allaitement.

Certains ustensiles sont très faciles à trouver et à utiliser et se trouvent même déjà dans les foyers.

La cuillère et le gobelet

La maman allaitante, après avoir tiré son lait, va pouvoir le proposer à son bébé dans une cuillère ou un gobelet. Il pourra alors le laper sans que cela engendre de confusion. La maman devra incliner le gobelet ou la cuillère afin que qu’une quantité juste arrive à la bouche de bébé.

Il existe aussi une bouteille cuillère qui permet de donner une quantité plus importante de lait à la cuillère.

La tasse à bec

Contrairement au biberon, la tasse à bec demande à bébé un effort d’aspiration. Il est important de bien la choisir car certaines peuvent néanmoins laisser passer trop de liquide, ce qui contrarierait bébé.

Le biberon-tasse, ou soft-cup

Ce biberon n’a pas de tétine mais un bec. Le lait maternel s’écoule doucement grâce à un système de clapet qui permet de réguler le flux. La maman n’a donc pas à s’inquiéter de la quantité prise à chaque déglutition.

Un DAL (Dispositif d’Aide à la Lactation)

Un DAL se compose d’un récipient muni d’une sonde d’aspiration. Il se place autour du cou à l’aide d’un cordon et comprend 3 tuyaux : un petit, un moyen et un grand pour choisir la vitesse du débit.

Il peut se placer sur le doigt ou directement sur le mamelon. Le bébé prendra alors en bouche le tuyau choisi et son support.

Il est possible d’acheter le DAL mais aussi de le fabriquer soi-même.

Ces différents dispositifs peuvent sauver un allaitement. Que ce soit en cas de naissance prématurée, ou difficile, de maux liés à l’allaitement ou de bébé qui prend mal ou qui refuse le sein, la maman a le choix et peut poursuivre sans problème.

Dans pareils cas il est important d’en parler et de se faire accompagner. Des professionnels tels que les médecins, sage-femmes ou consultantes en lactation et en périnatalité sont disponibles.

Vous souhaitez des informations ou prendre rendez-vous avec Emmanuelle, doula Bordeaux ? Contactez là au 06.25.29.44.77 ou emmanuelle@laboitedelait.fr