Après sa naissance, bébé sera positionné sur le ventre de sa maman et va, par instinct se déplacer vers ses seins. Guidé par sa vue et son odorat, il va se mettre en position pour prendre sa première tétée. La montée de lait se fera en moyenne dans les 3 jours suivant l’accouchement. Durant cette période, les seins de la maman seront gorgés de lait et pourront être tendus, douloureux, voire engorgé.

L’engorgement, qu’est-ce que c’est ?

C’est la stagnation du lait dans les alvéoles d’un ou des deux seins. Le lait est mal ou pas assez exprimé. Cela crée un œdème et un gonflement, le ou les seins deviennent alors gonflés et douloureux. L’engorgement peut aussi occasionner de la fièvre et des frissons.

Comment le prévenir ?

Le mot d’ordre est la tétée à la demande ! Plus la maman met son bébé au sein, mieux il sera drainé. S’il dort et que la poitrine est trop tendue et/ou douloureuse, il est possible de provoquer le flux manuellement. Sous une douche chaude, avec des coussinets chauds ou à l’aide d’un tire-lait faire sortir son lait permet de libérer les alvéoles.

Un soutien-gorge d’allaitement permettra à la maman d’avoir les seins bien maintenus sans être comprimés. Si la lingerie n’est pas adaptée, les canaux lactifères sont compressés, ce qui les empêche de se vider correctement.

Dernière chose à faire : se détendre ! Prendre un moment pour soi, s’offrir des séances de relaxation* tout est bon pour rester zen.

Comment le soigner ?

Si la maman souffre trop, elle peut prendre du paracétamol ½ heure avant la tétée de bébé ou le flux. L’idéal est de calmer bébé pour que ses cris et ses pleurs n’ajoutent pas de panique à sa maman.

On n’oublie pas de faire sortir un maximum de lait avec la technique que préfère la maman : massages de l’aréole, douche ou bain chaud, coussinets chauds, tire-lait et bien sûr, le moyen le plus efficace : la tétée de bébé.

Le tout dans un environnement calme.

Si entre 2 tétées la poitrine est tendue et douloureuse, l’utilisation des coussinets froids ou des compresses hydrogel permet un soulagement rapide.

Les erreurs à ne pas commettre :

Ne pas ou moins boire : les seins se servent en priorité dans les réserves d’eau du corps humain. Il est nécessaire de garder un bon niveau d’hydratation.

Comprimer, bander la poitrine, cela provoquera plus de douleur et la pression entraînera un blocage.

Attention à la prise d’anti-inflammatoire, ils peuvent être toxiques pour le bébé. Il est bon de rappeler que tout ce que mange ou boit la maman passe dans le lait maternel.

Que ce soit la montée de lait ou un engorgement en cours d’allaitement, des moyens existent pour soulager la maman et la laisser poursuivre sereinement son allaitement. Les tétées de bébé sont le meilleur moyen d’exprimer le lait et l’utilisation de coussinets et/ou de compresses hydrogel offrent un soulagement rapide sans prise de médicaments.

Vous souhaitez des informations ou prendre rendez-vous avec Emmanuelle, doula Bordeaux ? Contactez là au 06.25.29.44.77 ou emmanuelle@laboitedelait.fr