Selon le Larousse Médical, l’allaitement est le mode d’alimentation du nouveau-né et du nourrisson dans lequel le lait joue un rôle exclusif ou principal.

La période d’allaitement exclusif s’étend habituellement entre la naissance et l’âge de 2 à 4 mois. Pendant cette période, les besoins de l’enfant sont particulièrement élevés en eau, en énergie (protéines, glucides et lipides), en calcium et en phosphore, tous ces éléments étant présents dans le lait.

L’allaitement maternel est le moyen le plus naturel pour nourrir son bébé, à partir de la naissance et pendant son enfance.

Les manières d’allaiter

Deux modes d’allaitement existent, l’allaitement maternel et l’allaitement artificiel (biberon), il également possible d’associer les deux, c’est l’allaitement mixte.

Beaucoup de jeunes mamans commencent par l’allaitement maternel pour se tourner vers l’allaitement artificiel après quelques semaines ou quelques mois.

L’organisation Mondiale de la Santé (OMS) préconise l’allaitement maternel jusqu’à 6 mois. En France, le PNNS, Programme National Nutrition Santé recommande l’allaitement maternel au moins jusqu’aux 4 mois de l’enfant. Nous connaissons peu la durée de l’allaitement mais il semble que les françaises sont loin de ces indications.

En effet, cette pratique a augmenté depuis les 20 dernières années mais seulement 71% des nouveaux nés sont allaités. Ce chiffre diminue rapidement, à 1 mois, un enfant sur 2 est allaité et on tombe à 1 sur 4 à six mois. La moyenne nationale est seulement de 3 mois.

 

L’allaitement maternel

L’allaitement maternel est l’allaitement au sein. Le lait maternel est le meilleur aliment pour le nouveau-né. Il lui donne les anticorps essentiels pour se défendre et contient tous les nutriments nécessaires. De plus, allaiter son bébé permet de renforcer le lien affectif et privilégié entre la mère et l’enfant.

Le mieux est de mettre le bébé au sein dès sa naissance (tétée d’accueil ou de bienvenue), généralement, lorsque le nouveau-né est posé sur le ventre de sa mère, il se dirige instinctivement vers sa poitrine. Ce que le nourrisson boit n’est pas encore le lait maternel mais le colostrum. Le colostrum est un liquide sécrété par les glandes mammaires pendant la dernière partie de la grossesse et les premiers jours de l’allaitement. Il est remplacé par le lait maternel, plus riche en graisse vers le 3ème jour suivant l’accouchement. Le colostrum est épais et jaunâtre et très riche en anticorps et protéines. Les premières tétées sont les plus importantes, mieux elles se passent et plus l’allaitement sera réussi.

Pour un bon allaitement, la maman allaitante doit adopter quelques règles d’hygiène. Un lavage des mains au savon avant chaque tétée et une douche quotidienne sont recommandés. Une alimentation riche en protéines et en calcium et beaucoup de repos. Il est conseillé de boire beaucoup (au moins 2 litres par jour) tout en évitant les boissons alcoolisées et en limitant au maximum le thé et le café. Le tabac est également à proscrire, en effet, les mamans fumeuses peuvent se trouver plus rapidement à court de lait, le tabac diminuant le taux de prolactine (hormone qui déclenche la production de lait). La nicotine a également un effet sur les tétées, elle perturbe l’éjection. Le lait a alors tendance à sortir plus difficilement et le bébé tétant péniblement peut moins manger et donc prendre moins de poids. Si la mère allaitante est une grosse fumeuse, il y a des risques d’intoxication pour son bébé, la nicotine passant par le lait. Néanmoins, il est possible de s’autoriser une cigarette de temps en temps mais à l’écart de son enfant et au moins 2 heures avant de donner le sein.

 

La montée de lait

La montée de lait peut être douloureuse pour la maman. Les seins sont très gonflés et peuvent s’engorger ce qui ne facilite pas leur prise par le bébé. Il est alors conseillé d’utiliser un tire-lait ou d’exprimer le lait manuellement. Un des maux de l’allaitement est également l’apparition de gerçures ou de crevasses. Des soins (crèmes, huiles) et des accessoires (coques, coquillages d’allaitement, bouts de seins) existent pour calmer les douleurs et cicatriser rapidement. Attention à la position du bébé pendant les tétées.

Des infections ou des abcès peuvent causer des douleurs et de la fièvre, un traitement par antibiotiques et un arrêt momentané de l’allaitement sont alors préconisés.

Attention à certaines maladies qui peuvent être transmises par le lait maternel, dans ce cas, l’allaitement et le don de lait à un lactarium sont fortement déconseillés.

 

L’allaitement artificiel

Il arrive à certaines mamans de passer de l’allaitement maternel à l’allaitement artificiel rapidement.

L’allaitement artificiel est l’allaitement au biberon. Le lait maternel est remplacé par un lait en poudre proche de sa composition. Il est adapté à l’âge de l’enfant et les quantités varient en fonction de son poids. Le lait maternisé est à mélangé avec de l’eau minérale ou de l’eau du robinet bouillie.

Pour ne pas passer radicalement de l’allaitement maternel à l’allaitement artificiel, il est possible de pratiquer l’allaitement mixte. Quelques tétées sont données au sein et d’autres au biberon.

 

Vous souhaitez des informations ou prendre rendez-vous avec Emmanuelle, doula Bordeaux ? Contactez là au 06.25.29.44.77 ou emmanuelle@laboitedelait.fr